Аrias
Duo's...
Opera's
Cantates
Componisten
Switch to English

Trio: Attaquer un enfant morbleu

Componist: Gounod Charles

Opera: Roméo et Juliette

Rol: Mercutio (Bariton)

Rol: Tybalt (Tenor)

Rol: Roméo (Tenor)

Sorry, maar we hebben nog geen aparte partituur voor dit deel, maar je kunt de volledige partituur van deze opera downloaden en handmatig vinden wat je zoekt.

Zangpartituur

"Roméo et Juliette" PDF 11Mb "Roméo et Juliette" PDF 16Mb "Roméo et Juliette" PDF 16Mb "Roméo et Juliette" PDF 18Mb "Roméo et Juliette" PDF 18Mb "Roméo et Juliette" PDF 44Mb

Orkestpartituren

"Roméo et Juliette" PDF 14Mb "Roméo et Juliette" PDF 33Mb "Roméo et Juliette" PDF 35Mb
Mercutio et Benvolio entrent en scène.

MERCUTIO
indigné
Attaquer un enfant! morbleu!
C'est une honte digne des Capulets!
Il tire l'épée et se jette entre les combattants.
Tels maîtres, tels valets!

Tybalt, suivi de Pâris et de quelques amis, entre en scène et relève l'injure.

TYBALT
insolent
Vous avez la parole prompte, monsieur!

MERCUTIO
Moins prompte que le bras!

TYBALT
C'est ce qu'il faudrait voir!

MERCUTIO
C'est ce que tu verras!

Mercutio et Tybalt croisent le fer; au même instant Roméo accourt et se précipite entre eux.

ROMÉO
Arrêtez!!!

MERCUTIO
Roméo!

TYBALT
avec vengence
Roméo!!! son démon me l'amène!
à Mercutio, avec une politesse ironique
Permettez que sur vous je lui donne le pas!
à Roméo, avec hauteur
Allons! vil Montaigu! flamberge au vent dégaîne!
Toi qui nous insultas jusqu'en notre maison,
C'est toi qui vas porter la peine
De cette indigne trahison!
Toi dont la bouche maudite
À Juliette interdite
Osa, je le crois, parler tout bas,
avec mépris
Écoute le seul mot que m'inspire ma haine!
Tu n'es qu'un lâche!

Roméo porte vivement la main à son épée. Après un moment d'hésitation il la renforce dans le fourreau.

ROMÉO
contenu et digne
Allons! tu ne me connais pas, Tybalt,
Et ton insulte est vaine!
J'ai dans le cur des raisons de t'aimer,
Qui malgré moi me viennent désarmer.
Je ne suis pas lâche! adieu!
Il fait un pas pour s'éloigner.

TYBALT
Tu crois peut-être
Obtenir le pardon de tes offenses? traître!

ROMÉO
Je ne t'ai jamais offensé, Tybalt; des haines le temps est passé!!!

MERCUTIO
Tu souffriras ce nom de lâche,
Ô Roméo!
T'ai-je entendu?
Eh bien, donc! si ton bras doit faillir à sa tâche,
C'est à moi désormais que l'honneur en est dû!

ROMÉO
Mercutio! je t'en conjure!

MERCUTIO
Non! je venge ton injure!
Misérable Tybalt! en garde, et défends-toi!

TYBALT
Je suis à toi!

ROMÉO
Écoute-moi!

MERCUTIO
Non, laisse-moi!

CHUR
Bien sur ma foi!
En lui j'ai foi!